Skip to main content

ShowTex

Amazing Stage Fabrics in Motion

Noir = noir : L'ultime défi

Le guide de l'acheteur de tissus

Les rideaux noirs sont utilisés partout sur scène, tant à l'opéra que pour des représentations de rock'n'roll. Réfléchissant moins de 1% de la lumière, le velours UltraBlack de ShowTex est réalisé dans le matériau le plus noir au monde.
L’expérience nous a appris qu’il existe énormément de nuances de noir. Chaque tissu a ses propres caractéristiques en ce qui concerne la texture, la réflection de lumière et la transparence.
Comme mesurer est savoir, nous avons effectué des tests sur les tissus qui sont les plus utilisés au monde entier pour « habiller » les podiums.

LA BOÎTE NOIRE

La boîte noire était la base des théâtres classiques et l’est encore aujourd’hui. Elle est faite de tissus noirs et est composée de rideaux de fond, de pendrillons et de frises. Elle a trois fonctions :

  • rendre l’équipement technique de la scène invisible aux yeux des spectateurs et créer des coulisses d’entrée et de sortie pour les artistes.
  • cacher les armatures d’éclairage, de sorte que les spectateurs ne distinguent que la lumière projetée sur les artistes et le décor.
  • absorber la lumière parasite, qui tombe inévitablement sur les rideaux, de manière à ce que l’attention du public reste concentrée sur ce qui se passe sur scène.

Les tissus d’occultation qui satisfont à ces exigences reflètent un minimum de lumière, absorbent un maximum de lumière et laissent filtrer un minimum de lumière.

LES TISSUS

Nous avons procédé à une sélection des toiles d’occultation ignifuges les plus populaires et avons obtenu 15 matières différentes, de 140 à 300 cm de largeur et pesant entre 240 et 770 gr/m2. La face de tous ces tissus est en quelque sorte pelucheuse : la finition est duveteuse, rase, grattée, en relief, ou une combinaison de ces aspects.Tous ces tissus sont ignifugés conformément aux normes spécifiques fixées par des règlements locaux. Certains répondent à la spécification IFR (intrinsèquement ignifuge), ce qui signifie qu’ils sont produits avec des fibres ignifuges.

CONFIGURATION DU TEST

Le laboratoire de technologie lumineuse de l’université de Gand a testé les échantillons quant à leur degré de transmission et d’absorption de lumière. Ces tests complexes ont été effectués dans un environnement reproduisant une scène de théâtre aussi fidèlement que possible.
Les ingénieurs du laboratoire ont utilisé la méthode de la fonction de distribution de la réflectance bidirectionnelle.
La transmission lumineuse et la réflexion lumineuse ont été mesurées en incréments de 5 nm dans le spectre visible, notamment de 380 (bleu) à 780 (rouge) nanomètres.
Les ingénieurs se sont penchés sur des situations où la transmission et la réflexion de lumière sont critiques – dans notre cas, il s’agit de la réflexion de lumière frontale et des projecteurs de poursuite. C’est pourquoi ils ont décidé de mesurer la transmission lumineuse à un angle de 0°et la réflexion à un angle de 45°.

LES RÉSULTATS

Le test a débouché sur quelque 2400 résultats. Comme on pouvait s’en douter, l’opacité du tissu est directement proportionnelle au poids du tissu : plus le tissu est lourd, moins il laisse filtrer de lumière.

Concernant la réflexion, les résultats sont plus complexes.
Les vingt dernières années, l’intensité lumineuse produite n’a fait qu’augmenter. La toute dernière génération des lampes HMI, MSD et MSI produit une lumière beaucoup plus intense et plus crue grâce à la composante UV. Dans la lumière impitoyable des spots d’éclairage actuels, même les tissus d’occultation les plus noirs paraissent gris.

Il y a plusieurs années, pour neutraliser cet effet de grisonnement dans la mesure du possible, nous avons commencé à développer nos tissus « ultranoirs » : des velours noirs de jais, avec un poil court, dru et dressé qui absorbe la lumière d’une manière exceptionnellement uniforme dans tout le spectre (de lumière colorée !).

De plus en plus de centres culturels et de théâtres étant en train de mettre à niveau leur éclairage, les besoins en tissus noirs qui restent réellement noirs quelle que soit l'intensité lumineuse augmente. Cela fait du velours UltraBlack de ShowTex un élément incontournable sur scène.

CONCLUSION

Les sources lumineuses gagnent en intensité, et exigent des toiles d’occultation qu’elles absorbent de plus en plus la lumière. Avec ces nouveaux ultra-Noirs, ShowTex a réussi de créer des tissus qui réfléchissent un minimum de lumière pour que le noir reste le noir. Les résultats valent la peine d’être vus ou peut-être pas, selon les cas.